tableau d'histologie

APPLICATIONAVANTAGEINCONVENIENTOBSERVATIONIMAGE


Automate de décalcification et démasquage


Cryostat (s)

(7µm à 40µm)
Coupes de tissus fixés ou non fixés
Congélation à l'azote liquide
Immunomarquages en fluorescence ou enzymatique
Hybridation in situ
Coloration
Technique rapide, de choix pour la mise en évidence d’antigène ‘difficiles’, antigènes liposolubles…
Possibilité de travailler sur tissus fixés ou non fixés
Pas de dégradation des sites antigéniques : Protéine (enzyme, récepteur, mARN …) substance chimique (neurotransmetteur…)
Ø      Pas d’inclusion
Ø      Pas de déshydratation
Ø      Pas de polymérisation
Ø      Pas de chaleur
Ø      Pas de réactions chimiques
Technique difficile à maîtriser, coupes souvent irrégulières
Préservation morphologique variable selon les tissus, présence de cristaux de glace (trous)
Microscopie photonique
Microscopie à fluorescence (ApoTome)

Coupe d'organe de Corti de rat

Microtome (s)

(4µm à 20µm)
Coupes de tissus fixés
Imprégnation en paraffine
Coloration histologique
Etude anatomo-pathologique
Etude qualitative et quantitative, coupes sériées: analyse d'image et comptage.
Immunohistochimie



Morphologie++
Technique de choix pour toutes les colorations histologiques



Immunohistochimie :
1- Antigènes sensibles à la chaleur
2- A la déshydratation
3- Aux réactions chimiques (précipitation lipidique…)
4- A l’inclusion et la polymérisation en paraffine (démasquage indispensable)
Inclusion lourde, automate à inclusion indispensable
Immunofluorescence non adaptée (bruit de fond)

Microscopie photonique
Scanner de lames - Nanozoomer




coupe de genou de souris

Ultramicrotome (s)

(0,25µm à 2µm)
Coupes de tissus fixés
Imprégnation en résine epoxy
(50nm à 100nm)
Microscopie photonique coupe fine de 1µm
1-Contraste des structures au bleu de toluidine
2-Etude qualitative et quantitative, coupes sériées : analyse d'images et comptage
Microscopie électronique à transmission (MET)
1-Immunomarquages des structures fines en MET: « Pre-embeding et Post-embedding »
Seule technique histologique permettant d’observer au niveau ultrastructural
Morphologie +++
Pour l'immunomarquage : nécessité d'une mise au point en fonction des tissus
Technique longue a mettre en œuvre
Paramètres de préparation à respecter strictement
Nécessite un technicien(ne) expérimenté(e)
Microscopie photonique
MET
Scanner de lames-Nanozoomer

Immunocytochimie ultrastructurale en pré-embedding (réalisé avant enrobage en résine Epoxy)

Vibratome (s)

(50µm à 500µm)
Coupes épaisses de tissus fixés ou vivants
Possible imprégnation en gélose pour des petites pièces
Immunomarquages en fluorescence
Hybridation in situ
Electrophysiologie (patch-clamp…)
Culture : explants

Préparation de coupes pour l\'inclusion en MET
Coupes très épaisses (50µm à 500µm)
Coupes sur tissus vivants (cuve refroidissante à 4°C) ou sur tissus fixé
Très bonne morphologie
Immunofluorescence ++

Reconstitution en 3D
Technique de coupe difficile à maitriser: Mise au point selon les tissus
Difficultés de coupes pour les spécimens de dureté hétérogène
Problèmes de pénétration des anticorps sur coupes épaisses
Démasquages des sites antigéniques
Microscopie Confocal en 3D
Microscopie bi-photonique

Coupe de crête vestibulaire de rat (photo de Aurore Brugeaud)

 

retour